Hoye Yenda Moukoula : « Nous n’avons pas encore de chrono électronique au Gabon »

Hoye Yenda Moukoula : « Nous n’avons pas encore de chrono électronique au Gabon »

Le capitaine du club gabonais ZMR Athletic  est satisfait de la performance de ses coéquipiers et lui-même si au sortir de la 4e édition de la Coupe du Cameroun d’athlétisme de ce week-end à Yaoundé, ils n’ont remporté aucune médaille.

Quel regard portez-vous sur la participation de votre club à cette 4ème édition de la Coupe du Cameroun d’athlétisme?

Nous sommes une délégation de sept athlètes à avoir compéti dans diverses épreuves. Nous n’avons pas pu remporter la moindre médaille, mais je suis satisfait de la prestation de l’ensemble de l’équipe  parce que chacun de nous a donné tous ce qu’il avait. On s’est battu chacun, dans son épreuve respective, malgré les quelques difficultés rencontrées. Compte-tenu du fait que nous sommes venus avec nos propres moyens, il était question, pour nous, de faire bonne figure. C’est vrai qu’en prenant part à cette compétition, notre objectif principal n’était pas de faire des médailles. Il était juste question, pour nous,  de s’évaluer avec un chrono électronique, de réaliser un temps qui nous permettra de travailler les uns les autres sur le long terme. Ce qui a été fait et une fois de retour à Libreville, nous allons chercher à améliorer les chronos réalisés  ici. Voilà qui constitue notre plus grande satisfaction surtout que chez nous, au Gabon, nous n’avons pas encore de chronométrage électronique.

Malgré cela comment évaluez-vous vos performances face aux athlètes camerounais au terme de cette compétition ? 

Nous sommes un club, une famille. On se soutient en général. Je crois que nous avons encore besoin de travailler dur, surtout sur les épreuves  telles que le 400m, 800m et le 1500m. Pour ce qui est du sprint, nous allons juste procéder à des réajustements  parce qu’à ce niveau, nous étions trois engagés sur la ligne de départ. Personnellement, je me suis démarqué et j’ai amélioré ma performance. Pour les deux autres, ça n’a pas vraiment été ce qu’on attendait. Mais d’un point de vue global, nous ne pouvons qu’être satisfaits de notre prestation et, d’ici la tenue du «Grand Prix CAA» prévu le mois prochain et pour lequel nous avons reçu une invitation, nous espérons pouvoir être à la hauteur de ce qui sera présenté en terme de concurrence. Ce d’autant plus que nous serions en face d’athlètes issus de plusieurs autres pays.

D’un point de vu individuel, le capitaine de ZMR Athletic  que vous êtes avez fait deux finales sans parvenir à vous hisser sur un podium. A quel niveau est ce que  vous pensez que ça coince ?

J’ai fait deux finales : celles du  100 et 200 m sur chrono électronique. En série j’ai fait 10sec 90 sur 100m. Je n’ai pas terminé la finale du 100m parce que j’ai été victime d’une élongation due au fait que je ne suis pas encore habitué au rythme que m’avait imposé mes concurrents camerounais. Mais je trouve que si on me classe, je peux être dans le top 5 de cette compétition. Et voilà qui constitue mon élément de satisfaction concernant ma prestation. Notons qu’il s’agissait de ma première expérience sur un chrono électronique. Je ne peux qu’être fier de moi [sourire]. Dès à présent, mon rôle de capitaine m’impose de remobiliser les troupes pour qu’on se mette davantage au travail afin que la prochaine fois, je sois  à même de réaliser une bien meilleure performance.

Propos recueillis par Yoanne Claude Elong Bebey

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *