JO «Tokyo 2021» : Les curiosités de la Cameroon Olympic Team

JO «Tokyo 2021» : Les curiosités de la Cameroon Olympic Team
YAOUNDE, Siège du CNOSC - 1er Juillet 2021. Le Premier Ministre et les autorités sportives nationales disent aurevoir à la délégation sportive camerounaise des JO à Tokyo.

La délégation sportive est arrivée ce dimanche, 04 juillet 2021 au Japon pour son stage d’acclimatation à Hita. En raison du Covid-19, la taille de la délégation a été limitée au strict minimum.

Environ deux heures ! C’est le temps qu’il a fallu à la délégation camerounaise arrivée ce dimanche, 4 juillet au Japon pour se prêter aux exigences administratives et sanitaires aéroportuaires leur autorisant à accéder dans le territoire nippon. Aucun cas de COVID-19 détecté parmi ses membres. Ils seront 12 athlètes issus de sept disciplines sportives à défendre les couleurs nationales. Soit, au total, sept dames et cinq messieurs, encadrés par 12 officiels d’équipe et sept techniciens. Ces derniers, pour l’essentiel, sont des entraîneurs nationaux, à raison «d’un entraîneur principal par discipline», précise le Comité National Olympique et Sportif du Cameroun (CNOSC) dans le dossier de presse relatif à la compétition.

En athlétisme, Germain Ndjana, l’entraineur national des sprints, s’est déplacé aux côtés d’Emmanuel Eseme. Seul bémol, le Directeur des compétitions au CNOSC a depuis longtemps cessé d’arpenter les allées de l’asphalte des stades nationaux. Même si «Ben» ne rate aucune compétition internationale majeure telles que les Jeux Africains, les Jeux Olympiques et, dans une certaine mesure, les Championnats d’Afrique d’athlétisme. Seulement, il connait moins bien Emmanuel Eseme qu’il accompagne aux JO. Au quotidien, le sprinteur du 200 m travaille avec Patrice Kinang Ngan, son entraîneur en club et entraineur national des sauts horizontaux (longueur et triple saut).

Le même problème pourrait également se poser en judo où, l’entraîneur en club de la judokate Vanessa Mballa, le Français Rodrigue Chenet, n’a pas été engagé pour venir en soutien à Donna Ngo Batang, l’entraîneur national en charge des dames. A sa décharge, le CNOSC pourrait arguer la limitation des places imposée par le Comité International Olympique (CIO) aux délégations participantes à cette 32ème édition des Jeux Olympiques des temps modernes.

C’est un secret de Polichinelle, l’organisation des JO de Tokyo est fortement impactée par le COVID-19. Aussi, le CIO et le Comité d’organisation local des Jeux ont milité pour une restriction, à l’essentiel, des délégations et la vaccination obligatoire de tous les membres desdites délégations. Toute chose à l’origine de l’apparition, dans les délégations, de la présence d’un officiel Covid-19 principal. Encore appelé CLO pour Covid Liaison Officer (en anglais), celui-ci est présent au sein de toutes les délégations en partance pour les JO en raison de la contingence Covid-19. Pour le Cameroun, c’est Dr Adoum Ahmat qui a été désigné officiel COVID principal. Le cardiologue a remporté la préférence d’Hamad Kalkaba Malboum, le président du CNOSC.

Composition de la Cameroon Olympic Team

RangQuantitéQualité
112Athlètes
212Officiels d’équipe
307Entraineurs : 1 entraineur national principal par discipline
403Encadreurs médicaux donc un officiel Covid-19
504Encadreurs administratifs
608Dignitaires du mouvement olympique et sportif camerounais.
Source : CNOSC

Pour montrer le respect des bonnes pratiques, une source proche  du dossier des JO au CNOSC confie : «La taille de la délégation officielle du Cameroun aux Jeux Olympiques +TOKYO 2020+ est déterminée par le calculateur d’estimation de l’équipe (Estimated Team Size Calculator) du CIO». Cet outil a accordé à la Cameroon Olympic Team d’être constituée de 46 membres repartis suivant le canevas ici-bas ; et dans lequel on retrouve outre la délégation sportive et ses différents staffs (technique, administratif médical), des dignitaires du mouvement olympique et sportif camerounais.

Les JO de Tokyo se déroulent du 23 juillet au 8 août 2021. La délégation camerounaise partie de Yaoundé hier, 3 juillet comme prévu pour un stage d’acclimatation, est arrivée ce dimanche au Japon. «La science révèle que la période d’acclimatation du corps peut généralement prendre entre 7 et 14 jours. Raison pour laquelle, il a été prévu pour nos athlètes, un stage d’acclimatation dans la ville de Hita, du 04 au 18 juillet, avant de rejoindre officiellement le village des Jeux, le 18 juillet avant le démarrage effectif des Jeux olympiques Tokyo 2020 », affirme Alphonse Essama, point Focal des JO au CNOSC.

D’après ce dernier : «Ce stage rentre dans le processus de préparation de nos athlètes qui seront soumis, pour adaptation, aux conditions environnementales locales». Un autre technicien de renchérir : «La meilleure façon de se préparer aux conditions chaudes et humides de Tokyo est de s’entraîner dans un environnement similaire avant le début des Jeux».

Grace ZEN

Les athlètes de la Cameroon Olympic Team

RangDisciplineAthlèteSpécialité/ Catégorie
1Athlétisme (1)Eseme Emmanuel Alobwede200 m
2Boxe (3) Albert  Mengue Ayissi 69 Kg
  Dieudonne Seyi Ntsengue Wilfred75 Kg
  Maxime Yegnong Njieyo+ 91 Kg
3Judo (2) Hortence  Vanessa Mballa Atangana78 Kg
  Arrey Sophina Ntui70 kg
4Haltérophilie (2)Jeanne Gaëlle Eyenga Mbo’ossi76 Kg
  Clémentine Meukeugni Noumbissi87 Kg
5Lutte (1)Joseph Emilienne Essombe Tiako53 Kg
6Natation (2) Yves Charly Ndjoume Ehowe Epoh50m nage libre
  Elisabeth Milanesi Norah50m nage libre
7Tennis de table (1) Sarah Hanffou Nana 
Source : CNOSC

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *