Réaction : La Gambie réclame la tête de Belmadi

Réaction : La Gambie réclame la tête de Belmadi
Djamel Belmadi, le sélectionneur national de l'Algérie (à gche) et Papa Bakary Gassama, l'arbitre international FIFA (à dte).

Un communiqué de la Fédération gambienne de football parue ce mercredi, 27 avril sur son compte Facebook, condamne les insinuations de corruption proférées par le sélectionneur de l’Algérie contre la personne de l’arbitre Gassama.

Le ton est ferme. Les termes précis. Le message concis. «La Fédération gambienne de football (GFF) tient à informer les parties prenantes et le grand public qu’elle suit avec une vive préoccupation les attaques verbales soutenues lancées contre la personne de l’arbitre gambien de la FIFA, M. Bakary Papa Gassama, par des ressortissants algériens à travers les différentes formes des médias, depuis qu’il a arbitré le match du 29 mars 2022 de l’Algérie perdu 1-2 à domicile contre Cameroun et comptant pour les Éliminatoires de la Coupe du Monde de la FIFA 2022 au Qatar», peut-on y lire d’entrée de jeu.

https://www.facebook.com/141957702571747/posts/4530286910405449

Dans ce communiqué paru ce mercredi, 27 avril 2022 sur la page de son compte Facebook, le département de la communication de la GFF informe que «La Fédération a déposé une plainte officielle auprès de la Fédération algérienne de football à ce sujet, et a formellement demandé à la FIFA et à la CAF d’ouvrir des enquêtes et des procédures disciplinaires à l’encontre de l’entraîneur principal de l’équipe nationale algérienne de football, M. Djamel Belmadi pour les propos tenues dans une vidéo diffusée sur une télévision algérienne».

Suffisant pour que sur la base de ce qui précède, la GFF «demande également à la Fédération Algérienne de Football de faire une déclaration publique condamnant les déclarations de M. Belmadi et toutes les attaques verbales proférées contre M. Gassama par des Algériens». Pour la Fédération Gambienne de Football, il importe à la FAF «de prendre toutes les dispositions nécessaires pour empêcher ses responsables et autres ressortissants de faire toutes nouvelles remarques négatives et menaces contre M. Gassama». A défaut, préviennent les responsables de la GFF dans le communiqué sus-évoqué, «la FAF sera tenue pour responsable et complice de tout préjudice qui pourrait […] arriver» à l’arbitre FIFA.

Prenant en compte cette hypothèse, les dirigeants fédéraux gambiens de football  assurent qu’ils sont «en contact permanent» avec Papa Bakary Gassama autour duquel les mesures de sécurité ont été renforcées, question de «le tenir  à l’abri d’un éventuel danger qui pourrait survenir de retour d’une mission à l’étranger».

B.M.B.

Bertille Missi Bikoun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *