Tom «Bush» Wamukota : Le joker de la BAL des FAP ?

Tom «Bush» Wamukota : Le joker de la BAL des FAP ?

Le Kenyan a été appelé par le club pour renforcer son côté intérieur en perspective à sa participation aux Play-offs de la Basketball Africa League 2022 qui débutent le 21 mai prochain à Kigali.

La question était de savoir quel compartiment la formation des Forces Armées et Police (FAP) de basketball allait-elle renforcer, puisque d’après le règlement de la Basketball Africa League (BAL), les équipes qualifiées pour les Play-Offs ne peuvent effectuer qu’un changement majeur par rapport à la saison régulière. François Enyegue et son staff allaient-il privilégier l’intérieur ou l’extérieur ? Au final, c’est plus à l’intérieur que le besoin s’est fait ressentir pour les coaches. Fini donc les supputations. Le voile s’est levé. FAP a fait son choix. Celui-ci s’est porté sur Tom «Bush» Wamukota, un longiligne kenyan de presque 29 ans (il est né le 28 septembre 1993).

Le basketteur a appelé à renforcer les FAP pour le compte de la phase des Play-offs de la seconde édition de la BAL (la Ligue Africaine de Basketball) prévus du 21 au 28 mai 2022 au Kigali Arena (Rwanda). Choix stratégique ou errements de communication ? FAP n’a jusqu’ici pas communiqué sur cette belle pioche. Conséquence : le joueur est arrivé dans la discrétion à Yaoundé où il s’entraîne depuis lors avec son nouveau club au Palais Polyvalent des Sports. Un pays et des lieux qui ne lui sont pas tout à fait étrangers.

L’international évoque d’ailleurs ses souvenirs en terre camerounaise avec beaucoup de fierté. Il y a un peu moins de 15 mois, la sélection nationale de basketball messieurs du Kenya séjournait au pays de Joël Embiid et de Pascal Siakam, des vedettes de la NBA. «Wamukota, je l’ai connu avec le Kenya, lors de la dernière fenêtre des éliminatoires de l’AfroBasket 2021 disputée à Yaoundé. Et au cours de laquelle le Kenya avait réussi l’exploit de se qualifier en battant l’Angola. Wamukota avait pris part à ce match héroïque en apportant ses qualités», se souvient Yves Tsala, le président de la Ligue régionale de basketball du Centre.

Palais Polyvalent des Sports. Yaoundé, le 20 février 2021. Le Kenya de Tom Wamukota (3ème à partir de la gauche) s’apprête à en découdre avec l’Angola./Archives

Le succès de ce samedi, 20 février 2021 au Palais des Sports de Yaoundé était d’autant plus retentissant que l’équipe nationale du Kenya s’imposait sur le fil du rasoir (74-73), devant les Palancas Negras d’Angola de Carlos Morais, alors présent. Parmi les artisans de cette victoire, un joueur : Tom Wamukota.

 «Il va apporter sa taille (2m11) pour la dissuasion défensive. La différence avec les autres se trouve être au niveau de ses qualités offensives : il a plein de mouvements en attaque et, surtout, un shoot extérieur qui est assez fiable ; que ce soit à deux points voire à trois points. Des fois, il sort, mais il est capable de mettre ses tirs», explique Yves Tsala. Pour ce dernier, FAP avait besoin d’un intérieur qui soit capable de scorer. «Byers, Wagmené et compagnie apportent de la dissuasion. Mais, ils éprouvent beaucoup de difficultés en attaque. FAP avait besoin d’un joueur dans ce profil, capable d’apporter des points en attaque», soutient l’expert de la balle orange.

L’encadrement des FAP a jeté son dévolu sur le talentueux Kenyan qui devrait aider le club à atteindre son objectif de base : figurer au dernier carré de la BAL 2022. Pour cela, François Enyegue et ses poulains devront d’abord passer l’étape des quarts de finale au cours de laquelle ils seront face au Rwanda Energy Group (REG), le club local. Au niveau des FAP, Wamukota va occuper l’espace «renforts africains» puisqu’il y en a deux. La formation n’avait qu’Almeida de ce côté-là. Ce qui laissait la place pour un autre renfort africain.

Sociétaire de Patriots BBC, Tom Wamukota (maillot blanc) a pris part à la BAL 2021, avant d’être appelé à renforcer Cobra Sports du Sud-Soudan pour la saison régulière de la BAL 2022 et FAP pour les Play-Offs.

Il ne fait aucun doute que l’expérience de Tom Wamukota a pesé en sa faveur. L’international kenyan est régulièrement sollicité pour prendre part  aux différentes compétitions sous les couleurs du drapeau national : AfroBasket 2019 et 2021. Le joueur faisait d’ailleurs partie du cinq majeur de l’AfroBasket «Mali 2019». Son pays et lui sont actuellement en course pour un ticket qualificatif à la prochaine édition de la Coupe du monde de basketball de 2023 co-organisée par l’Indonésie, le Japon et les Philippines. A ce propos, Wamukota a disputé la seconde fenêtre des éliminatoires, Zone Afrique, du 25 au 27 février dernier à Dakar (Sénégal).

Sa carrière professionnelle l’a conduit dans plusieurs clubs : Águilas Doradas Rionegro (Mexique), MAS Fes (Maroc), l’US Monastir (Tunisie), JS Kairouan (Tunisie). En septembre 2020, Wamukota a rejoint les Rwandais des Patriots BBC avec qui il a remporté le championnat national cette année-là, avant de prolonger son contrat jusqu’en janvier 2023. Avec Patriots BBC, ils sont arrivés au dernier carré de la saison 1 de la BAL 2021 où ils avaient terminé à la troisième place. Le Kenyan a rejoint Cobra Sports du Sud-Soudan [adversaire des FAP dans la Conférence NIL, Ndlr] en décembre 2021 qu’il a renforcé en vue du deuxième tour de qualification de la BAL 2022. «Il a donc cette expérience là aussi des compétitions africaines qu’il pourra apporter du côté des FAP», se réjouit Yves Tsala.

Bertille MISSI BIKOUN

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *