Récompenses : Les CAF Awards honorent le Sénégal

Récompenses : Les CAF Awards honorent le Sénégal
Rabat. Jeudi, 21 juillet 2022. Les vainqueurs des CAF Awards 2022 en compagnie des principaux responsables de l'institution panafricaine.

Le pays s’en sort ce jeudi, 21 juillet 2022 avec quatre trophées individuels et un collectif. Tandis que le Cameroun fait chou blanc à Rabat.

Meilleur joueur, meilleur jeune, meilleur but de l’année, meilleur coach et meilleure sélection : le Sénégal a été honoré ce jeudi, 21 juillet 2022 au Maroc à la faveur de la cérémonie des CAF Awards récompensant les meilleures performances individuelles et collectives du football africain. Plusieurs fils de pays d’Afrique de l’Ouest ont été récompensés ce soir à Rabat où ils ont décroché cinq des 12 titres en compétition. Il s’agit de Sadio Mané (meilleur joueur), Pape Matar Sarr  (meilleur jeune), Pape Ousmane Sakho (meilleur but de l’année) et Aliou Cissé (meilleur entraîneur). La cérémonie revient après une parenthèse de deux ans. Les prix n’ont pas été attribués en 2020 et en 2021 en raison de la pandemie de Covid-19.

Le bouquet, ce soir à Rabat, a été le titre de meilleure sélection attribuée aux Lions de la Téranga, vainqueurs de l’édition 2021 de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) organisée du 9 janvier au 7 février 2022 au Cameroun. Il s’est agi du premier trophée du Sénégal, qui s’est également qualifié pour la Coupe du Monde «Qatar 2022» le 29 mars dernier au stade flambant neuf Me Abdoulaye Wade de Diamniadio.

La victoire du Sénégal à Yaoundé avait également une forte valeur symbolique pour son sélectionneur. Le 7 février dernier à Olembé, Aliou Cissé remportait son premier trophée sur le banc de touche des Lions de la Téranga où il siège à la tête du staff technique depuis le 4 mars 2015. La victoire finale du Sénégal devant l’Egypte (0-0 ; 4-2 t.a.b.) est la récompense de l’endurance, mais également celle de la persévérance et, en somme, de la stabilité. Le technicien de 46 ans tire son expérience de son glorieux passé. L’ancien défenseur/milieu de terrain réalise la performance de disputer la CAN et la Coupe du monde à la fois comme joueur et aujourd’hui entraîneur des Lions de la Téranga.

En fin d’année au Qatar, Aliou Cissé rêve, son peuple avec, de voir les Lions de la Téranga, à défaut de faire mieux que leurs illustres prédécesseurs, égaler la performance de ces derniers. On se souvient qu’en 2002 en Corée et au Japon, le Sénégal, vainqueur de la France championne en titre en match d’ouverture, avait terminé en quart de finale de la compétition. Une étape qu’aucune sélection africaine n’ait jusqu’ici parvenue à traverser. Cameroun (1990), Sénégal (2002) et Ghana (2010) étant bloqués au top huit d’une phase finale de la Coupe du Monde.

Rabat. Jeudi, 21 juillet 2022. la Nigériane Asisat Oshoala (au centre) et le Sénégalais Sadio Mané honorés par la CAF et son président (en bleu).

Pour s‘y faire, le Sénégal pourrait compter, à coup sûr, sur son attaquant vedette. Pour la deuxième fois (après 2019), Sadio Mané a été désigné «meilleur joueur africain» ce jeudi à Rabat, lors des CAF Awards.  Il a devancé son ex-partenaire d’attaque à Liverpool, l’Egyptien Mohammed Salah, et son compatriote Edouard Mendy, gardien de but de Chelsea (Angleterre). Cette récompense devrait davantage le galvaniser ; tant en sélection nationale qu’en club.

En effet, après une belle aventure avec les Anglais de Liverpool avec qui il a remporté un trophée de Ligue des Champions UEFA (2019), l’attaquant sénégalais de 30 ans a déposé ses valises cet été, du côté de la Bavière, où il a signé pour trois ans avec le Bayern de Munich.  Sadio Mané a d’ailleurs suspendu sa pré-saison, aux Etats-Unis, où le club bavarois séjourne en ce moment, pour venir  recevoir sa distinction des mains du président de la CAF, le Sud-Africain Patrick Motsepé.

Aliou Cissé pourra, en outre, compter sur l’appui du virevoltant Pape Matar Sarr  (meilleur jeune) et du prometteur Pape Ousmane Sakho (meilleur but de l’année). Le sens du but du pensionnaire du club anglais Tottenham Hotspur et celui de son compatriote du Simba FC (Tanzanie) devrait contribuer à bonifier les performances des Lions de la Téranga au Qatar.  

Rabat. Jeudi, 21 juillet 2022. L’attaquante camerounaise Ajara NCHOUT absente du podium mais présente dans le public, ici aux côtés du Sénégalais Sadio Mané.

Le grand perdant de cette cérémonie des CAF Awards 2022 est, à coup sûr, le Cameroun. En dehors de Rigobert Song Bahanag, qui a dévoilé le nom du vainqueur et remis le trophée de «meilleur entraîneur masculin» à son homologue sénégalais, les Lions indomptables ont brillé par leur absence des podiums de récompenses. Pourtant, une belle brochette de ses dignes fils et filles ont effectué le déplacement de Rabat de ce jour. Parmi ces derniers : Samuel Eto’o, président de la Fédération camerounaise de football ; Gérémi Sorel Njitap, vice-président monde du Syndicat des footballeurs professionnels (Fifpro), Rigobert Song Bahanag, entraîneur-sélectionneur des Lions Indomptables, Gaëlle Déborah Enganamouit, ancienne internationale et Ajara Nchout Njoya, son ex coéquipière toujours en activité.

Comme pour les éditions précédentes, le nom de l’avant-centre de l’Inter Milan est apparu sur la liste finale des trois nominées. Malheureusement, les faveurs des votes ont été portées vers la Nigériane Asisat Oshoala du FC Barcelone. De même que la sélectionneuse Desiree Ellis des Banyana Banyana d’Afrique du Sud a remporté le titre de «meilleur entraîneur féminin» pour la troisième fois d’affilée.

Bertille MISSI BIKOUN

Bertille Missi Bikoun

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *