CDM Féminine 2023 : La qualification du Cameroun passera par les barrages

CDM Féminine 2023 : La qualification du Cameroun passera par les barrages
La solidarité (comme ici durant la CAN 2022) devrait être l'un des clés de la reussite au tournoi de barrages de 2023.

L’identité des potentiels adversaires des Lionnes lors du tout premier tournoi de play-offs intercontinentaux de la Coupe du Monde Féminine de février 2023 en Nouvelle-Zélande se dévoile.

Le 17 juillet dernier, la sélection nationale de football féminin du Cameroun a obtenu le droit de participer au tournoi des barrages intercontinentaux prévu du 17 au 23 février 2023 en Nouvelle Zélande. Ce dimanche-là, les Lionnes ont décroché l’un des deux tickets octroyés à la Confédération Africaine de Football (CAF) en prenant le dessus sur le Botswana en match de classement (1-0) disputé au Complexe Prince Héritier Moulay El Hassan, à Rabat.

Le tournoi des play-offs intercontinentaux mettra en présence 10 équipes originaires d’Asie (deux), d’Afrique (deux), d’Amérique du Nord et centrale et des Caraïbes (deux), d’Amérique du Sud (deux), d’Europe (une) et d’Océanie (une). Les tournois continentaux ont déjà permis de coller une identité sur sept sélections : Cameroun et Sénégal (CAF) ; Thaïlande et Chinese Taipei (AFC) ; Chili et Panama (CONMEBOL) ; Haïti (Concacaf). Elles ont toutes confirmé leur participation au tournoi Play-off via leurs tournois continentaux. Comment ça va marcher ? Les 10 nations seront réparties en trois groupes, qui comprendront une demi-finale et une finale. Les vainqueurs de chaque groupe se rendront en Australie et en Nouvelle-Zélande en 2023.

Le stade Waikato, à Hamilton/Kirikiriroa et, celui de  North Harbour, à Auckland/Tāmaki Makaurau, ont été retenus pour abriter le tout premier tournoi de barrages intercontinentaux organisé depuis la création de la compétition. Gabrielle Aboudi Onguené et ses coéquipières ont obtenu le droit de disputer la séance de rattrapages après avoir manqué la qualification directe durant la 14ème édition de la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations CAN Maroc 2022» de football féminin (du 2 au 23 juillet 2022). La défaite en huitième de finale devant l’éternel rival nigérian, vainqueur 0-1, a empêché les filles du sélectionneur Gabriel Zabo de  terminer parmi les quatre meilleures sélections africaines.

Taille patron

Le Cameroun et le Sénégal vont se retrouver en février prochain en Nouvelle Zélande pour y tenter d’arracher l’une des trois dernières places restantes et qualificative à la Coupe du Monde 2023. Il s’agira, pour Lionnes Indomptables, de composter le ticket qui leur permettra de prendre part à leur troisième phase finale de Coupe du Monde de football féminin de rang après «Canada 2015» et «France 2019». La pression est d’autant plus forte pour la sélection fanion de football féminin qu’à compter de 2023, le format de la compétition taillera patron. Dès la prochaine édition, le nombre d’équipes participantes passera à 32 sélections contre 24 lors de la précédente édition.

«La décision [prise] en 2019 d’étendre la Coupe du Monde Féminine de la FIFA de 24 à 32 équipes a déjà eu un impact significatif sur la croissance et le développement plus larges du football féminin. Plus de nations ont maintenant la chance de jouer sur la plus grande scène du monde et tout commence avec le tournoi Play-Off», a indiqué Sarai Bareman, la responsable du football féminin de la Fédération Internationale de Football Association (FIFA) sur le site internet de l’institution. Pour la Néo-Zélandaise, «la nouvelle compétition offrira à davantage d’équipes l’occasion de jouer au plus haut niveau», a-t-elle ajouté.

Grace ZEN

Rédaction

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *